ph. Alain Chiaradia, un pour cent, ingénierie culturelle, bordeaux

un pour cent, c’est ce joli nom, donné aux œuvres d’art, lorsqu’on ne comprend pas vraiment de quoi il s’agit, ou pourquoi elles sont là.

 

un pour cent, c’est le trop modeste Graal de la Culture dans le budget de l’Etat, quand bien même on convient qu’elle est au fondement de la démocratie.

 

un pour cent, c’est ce minimum que tout décideur pourrait concéder à l’art, « pour être délivré de la vérité », ou « pour que la vie devienne plus intéressante que l’art ».

 

un pour cent est une société d'ingénierie culturelle et de production artistique fondée par Alain Chiaradia*, pour faire une place à l'art dans les programmes d'aménagement des territoires et du cadre de vie.

 

Il s'agit de les ouvrir sur de nouveaux imaginaires, au moment où ils sont confrontés à des défis majeurs, liés à la baisse des ressources, à la montée de la participation citoyenne, à la révolution numérique, à la mise en œuvre des droits culturels...

 

Il s’agit aussi, très concrètement, de favoriser la création et l’innovation, d’enrichir la conception et la gestion de l’espace public, d’accompagner les politiques patrimoniales et touristiques, d’abonder la programmation des équipements culturels, de soutenir les métiers d’art et les pôles d’excellence, de structurer des filières de production artistique et culturelle...

 

 

 

 

* Alain Chiaradia est diplômé de l’Institut d’Urbanisme et de l’Institut des Sciences de l’Information et de la Communication de Bordeaux. Il a dirigé le programme de commande artistique de Bordeaux Métropole de 2009 à 2017 (tramway : direction artistique Alfred Pacquement ; Garonne : direction artistique Catherine David / 13 M€), administré le projet Uzeste Musical village des arts à l’œuvre (direction artistique Bernard Lubat), dirigé le label discographique Daqui, co-dirigé la société d'événementiel Côte Ouest, co-fondé la société d’ingénierie culturelle Eugène et été chargé d’études en urbanisme (www.linkedin.com).

 

 

photo : sculpture, Auguste Rodin, La Petite Escalère